Nos blessures

Peut être que tu as déjà réussi à identifier une de tes blessure ?


Une de celles qui perdurent et te mène à revivre inlassablement les mêmes situations ou sentiments désagréables.

Peut-être lui as tu donné un nom, le trauma, la blessure d’abandon, la dette karmique…


Si c’est le cas, bravo !


Tu as agrandi ta compréhension des choses, tu perçois plus finement les liens entre les choses et tu commences à naviguer entre les sphères plus subtiles.

Tu as atteint le premier niveau et tu as maintenant toutes les compétences nécessaires pour continuer ton parcours !


Sais-tu que tes blessures continuent elles aussi leurs parcours ?

Cette blessure n’a pas ton niveau de conscience, elle ne fait pas le lien comme toi tu le fais, elle est, en quelque sorte, dans un passé bloqué avec une conscience qui n’a pas évolué.

Avais-tu déjà à penser à cela ?


Cette blessure est liée au passé et elle est bloquée, elle n’a pas continué son chemin, quel qu’il soit.


Alors que toi, tu peux te souvenir, être ici et maintenant et te projeter dans l’avenir.


Peut-être que cette blessure, tu n’en voudrais tout simplement pas !

Mais ça, ce n’est pas possible car en tant qu’être vivant, tu es la vie elle même, tu es lié aux principes et aux lois universelles dans des dimensions qui bien souvent t’échappent, tu es un canal au milieu de canaux, que tu le veuille ou non.


L’amour est ton droit de naissance de ton premier à ton dernier souffle, tu es un ensemble de vibrations qui émet et qui reçoit inconditionnellement et instantanément un ensemble de vibrations en retour.


Tu nourris la vie, et tu te nourris de la vie.


Tu utilises la vie et tu es utilisé par la vie.


Et ce que tu perçois dépends de tes croyances et de ton champ de conscience.


Cette blessure est une mémoire traumatique.

Elle appartient à ton expérience de vie passée, aux expériences des vies passées de tes ancêtres, de tes vies passées, des vies passées de l’humanité, de tout le vivant… C’est un labyrinthe sans début et sans fin…


Elle passe par toi pour continuer son chemin car tu es en quelque sorte le niveau de conscience le plus élevé, le plus lumineux dans son spectre de conscience.


Il y a beaucoup de méthodes et de techniques qui permettent de libérer ces mémoires mais c’est un autre sujet.


L’important est de comprendre que tu peux traverser la deuxième étape qui consiste à accepter que ces mémoires ne sont pas toi.


Ce sont des énergies bloquées qui interfèrent dans ta vie pour continuer leurs chemins, tu es comme une porte qui peut s’ouvrir et dans cette histoire c’est toi le plus sage !


Tant que tu t’identifies à cette mémoire, tu entretiens une boucle, un circuit fermé.

Tant que tu valides intérieurement cette mémoire, consciemment ou non, comme étant toi, tu bloques le passage !


Tes expériences de vie difficiles ne sont pas toi. Ce sont des expériences qui t’ont permis d’apprendre, de comprendre et d’évoluer.


Les résonances que tu as avec les vies de tes ancêtres, tes vies passées où celles de l’humanité ne sont pas toi. Ce sont des énergies bloquées qui sont vouées à évoluer pour continuer leur chemin et qui au passage te transmettent des informations.


Toi tu es une porte.


Si tu peux concevoir ce que je viens de te partager, alors tu pourras reprendre un peu plus les commandes de ta vie.


Ce nouvel état d’être te permettra de t’ouvrir à un champ de conscience agrandi et tes mémoires seront plus à même d’ être prises en charge par les énergies qui les accompagnent pour continuer leur chemin.


Voici un bon mantra que tu peux utiliser pour t’aider dans ta démarche : je t’aime, je suis désolée, pardon, merci.


Je t’aime, valide que même si parfois tu ne comprends pas le sens des choses, tu es conscient qu’il n’y a que la vibration de l’amour derrière, le manque d’amour est un désir d’amour.


Je suis désolée, car je sais que derrière les réactions et les événements horribles il n’y a que de la peur et de l’ignorance, je suis désolée que chacun soit conditionné à son niveau de conscience


Pardon, car puisque je te vois, je suis automatiquement impliqué et donc participant et je fais ce que je peux à hauteur de ce que je suis capable


Merci, car qui que tu sois, puisque je suis en résonance avec toi, c’est que tu m’offres une possibilité d’évoluer et d’agrandir ma conscience.





157 vues