Étendre sa conscience

Nous sommes des êtres d’énergie, du vivant au milieu du vivant, et il y a autant de différences entre toutes les créations qu’il y a de champs de fréquences et de niveaux.


Cette vérité universelle est une propriété inhérente à tout être humain mais incompréhensible mentalement si on veut la rationaliser avec nos connaissances acquises.


On se réfère à la science, aux preuves tangibles, empiriques, alors qu’on oublie que toutes les découvertes sont parties de quelqu’un qui a mis son idée en action. Autrement dit, quelqu’un qui a écouté son intuition pour expérimenter quelque chose de nouveau. Avant que cette personne le fasse, ça n’avait pas été fait.

Et le résultat de son action a eu des conséquences permettant de prouver que lorsqu'on fait ça, il se passe ça….


C’est ce que nous faisons tous, tous les jours, nous avons des idées que nous mettons en action ou pas et ainsi nous apprenons de nouvelles choses et nous élargissons notre compréhension, notre discernement, notre conscience


Lorsque la conscience s’étend c’est une alchimie organique.

C’est une nouvelle structuration qui impact notre corps physique, notre mémoire cellulaire et toutes nos parties plus subtiles, notre émotionnel, notre mental.

C’est notre vibration toute entière qui est transformée, les ombres transcendées permettent à la lumière de circuler avec plus de fluidité.

Au niveau de l’unité il n’y a qu’une lumière et des zones d'opacité.

Au niveau de l’être, plus nous sommes transparents, plus nous pouvons communiquer et entrer en lien avec les niveaux plus subtils, légers, lumineux.


Cette voie de la transparence et de la bienveillance je l’ai posé en trame de fond sur ma vie depuis une formation avec Jean-pierre Martinez (https://www.esprit-de-la-nature.fr) , ces deux mots étaient le premier chapitre et ils ont littéralement transformé ma manière d’observer, d’entrer en lien avec moi même et avec ce qui m’entoure.


Etendre sa conscience peut se faire au quotidien, à chaque seconde.

Nous avons tous ce pouvoir alchimique, cette faculté de transcender l’énergie, de switcher d’une forme d’énergie à une autre, les vibrations d’énergie élevées embrasent et consument les vibrations d’énergie basses.

La transparence et la bienveillance, c’est accepter de se voir tel que l’on est, avec nos mécanismes, nos automatismes, nos parts d’ombres et de lumière. C’est arrêter de se raconter des histoires pour progressivement vivre sa vie en fonction de ses valeurs.

Et alors nous transformons l'ombre en lumière et c'est toute notre structure qui se modifie.


Je vous propose de vous mettre en lien spontanément au moment où vous lisez ces lignes avec ce qui vous entoure.

Tout est énergie, les objets qui vous entourent sont de l’énergie amalgamée avec une certaine conscience, une mémoire, vous pouvez simplement adresser un bonjour à cette vie, quelqu’elle soit, c’est juste une mise en lien en conscience qu’autour de moi il y a des mondes à part entière, à un niveau qui m’indiffère un peu mais c’est là : Bonjour.

Il y a peut-être des plantes autour de vous ou des animaux, focalisez votre attention sur le végétal qui se trouve dehors, sur toute la planète.

Le monde végétal est un monde à part entière, l’arbre sent lorsqu’on est près de lui mais son fonctionnement n’est pas celui d’un être humain, ces sens sont différents, sa manière de nous sentir et d’entrer en lien avec nous est différente de la notre. Je vous invite à vous mettre en conscience avec le monde végétal, son lien avec l’eau et l oxygène, ce monde à part entière et auquel nous sommes lié: Bonjour.


Le monde animal est lui aussi un monde à part entière, et auquel nous sommes totalement lié, n’entrez pas dans des schémas mentaux ou une vision anthropocentrique, juste : Bonjour.

Le monde que je suis entre en lien avec le votre et vous salue.


Bonjour moi même, tel que je suis, bonjour ce qui m’entoure, tout simplement et chaque seconde est une occasion de gouter un peu plus à la réalité et d’étendre sa conscience .


En photo, Glastonbury Tor, lieu qui dans mes perceptions résonne sur le jaillissement de la souveraineté individuelle